Case du camp de chasse

Les cases du camp de chasse à Tambacounda au Sénégal

Les cases

Les cases sont éloignées des unes des autres pour garder leur intimité.

Chaque case était composé d'une chambre avec un grand lit deux places ou deux lits d'une place, d'une douche et de toilettes. Bref le confort moderne.

Nous avions même la climatisation qui ne sert à rien. La nuit, les températures descendent à 18°C et le jour elles remontent à 40°C. On s'aperçoit qu'en raison de l'inertie thermique des cases, la nuit était chaude et le jour frais dans ces constructions.

Ne vous attendez tout de même pas à de la literie de premier choix. Les matelas sont en mousse. Mais c'est très suffisant après une journée de chasse.

Attention aux petites bêtes dans la case. Je vous conseille d'emporter dans vos bagages une bombe style "raid" pour passer une bonne nuit.

Vérifier bien avant de vous coucher, la présence de serpents ou autres dans vos affaires. Ci dessous un serpent rentré dans une case.

Les cases étant alimentés par le groupe électrogène du camp, pensez bien a aller aux toilettes pendant qu'il fonctionne ou n'oubliez pas des lampes de poches. Idem pour la douche. L'eau étant pompée dans la nappe phréatique, lorsque le groupe ne fonctionne pas impossible de prendre la douche. Le premier jour ça surprend mais après on se cale sur l'organisation du camp de chasse.

C'est très agréable de dormir dans ces cases. Le matin vous êtes réveillés par le chant des oiseaux qui pulullent dans le camp en raison de l'au disponible. Certains étaient dérangés par le groupe électrogène. Personnellement je ne l'ai jamais entendu car il était au moins à 100 mètres des cases. Mais partout dans le monde, il y a des insomniaques.

Question sécurité, les portes des cases se ferment à clé. Mais franchement on oubliait souvent de fermer car le camp est genre "familiale".

Voici quelques photos de l'intérieur d'une case sans électricité. La salle de bain avec douche et le lit double.

Mise à jour :07/09/2011