Sculpteur africain au camp de chasse

Sculpture africaine à Tambacounda

Le camp de chasse permettait à un sculpteur d'exposer ses oeuvres. Les chasseurs et les accompagnants pouvaient alors se laisser tenter aux sculptures africaines. Très avenant, ce sculpteur accompagnait en tant que garde du corps ma femme lorsqu'elle voulait se rendre en ville à Tambacounda.

Dans un coin du camp de chasse, le sculpteur africain partait d'un bout de bois pour réaliser ses oeuvres. Sans croquis ou esquisse il arrivait à ses sculptures
Ci-dessous les différentes étapes pour fabriquer une "pirogue à cacahuètes", petit souvenir du Sénégal.

Près du bar, il exposait à même le sol ses oeuvres et les tableaux peint par sa famille. En étant sur le camp, il exposait principalement des oeuvres en rapport avec la chasse comme le phacochère, le buffle, les francolins, etc. Mais d'après lui, il était capable de réaliser n'importe quel objet.

Il sculptait même les défenses de phacochères en ivoire récupèrées lors des chasses.

défense de phacochère sculptée

Pour faire plaisir à ma femme, le sculpteur du camp de chasse préparait consciencieusement le café soluble. Sympa l'attention.


Mise à jour :07/09/2011