Donner des Francolins aux villages sénégalais

Après une chasse aux francolins, du petit gibier pour les villages sénégalais

Après une matinée de chasse aux francolins, il est nécessaire de redistribuer sa chasse aux villages présents sur le territoire. Ce partage est donné au chef du village. Ce procédé permet d'entretenir de bonnes relations entre le camp et les villages, mais surtout maintient une "petite gestion cynégétique" des villageois envers les francolins.

Le paradoxe est qu'au Sénégal, les villageois n'ont pas le droit de chasse. Seul les camps de chasse, qui paient des taxes et autres aux eaux et forêts du Sénégal, ont le droit de chasse. Or le biotope du francolin est entretenu par les villageois. Si il n'y a pas de redistribution des francolins, il est clair que le nombre de francolins va vite redescendre par le braconnage et autre.

Ce partage de gibier permet des rencontres brèves mais intenses avec les villageois sénégalais. Vous êtes toujours accueillis chaleureusement sans arrière pensée. Ces échanges permettent de relativiser nos existences.


Mise à jour :07/09/2011